Arepo – Les Grands Boulevards

C’est en 1988 qu’un groupe de jeunes étudiants fondus de théâtre musical et de répertoires français rares décident de créer, à Toulouse où ils font leurs études en musicologie, l’Association AREPO (association pour la redécouverte l’étude et la promotion d’ouvrages lyriques) – c’est alors la redécouverte du théâtre musical de Sacha Guitry (notamment avec les productions de L’Amour Masqué & Mozart), des œuvres d’Ernest Reyer La Statue, mélodies), l’exploration du répertoire meyerbeerien.

Depuis 2010, Arepo est devenu Arepo – Les Grands Boulevards pour marquer sa spécificité parisienne et le travail sur le répertoire des théâtres privés de la capitale (opérette, comédie musicale, opérette, music-hall) au XXème siècle. Sacha en chansons (Festival Diva/Péniche Opéra, 2011), consacré aux chansons inédites de Sacha Gutiry, Mistinguett (et puis c’est tout !) (XXème Théâtre, 2013, repris en 2015 et 2016), show avec orchestre avec Charlène Duval et dédié aux grandes chansons-sketch de revue de la Miss, puis le Yes! de Maurice Yvain en coproduction avec les Frivolités Parisiennes, ont marqué la renaissance d’Arepo-Les Grands Boulevards et de ses travaux d’exploration appliquée du spectacle populaire du XXème siècle.

La Compagnie des Frivolités Parisiennes

Direction : Mathieu FRANOT & Benjamin EL ARBI

C’est au cœur de l’opéra-comique, de l’opéra-bouffe et de l’opérette que voyage la compagnie des Frivolités Parisiennes. Portée par le désir de remettre ces icônes du paysage artistique du XIXème siècle au goût du jour, elle a pour but de leur rendre leurs lettres de noblesse ainsi qu’une place prépondérante dans la programmation culturelle grâce à un travail de représentation fidèle et abouti.
Un Paris bouillonnant, remuant, capitale culturelle pleine de couleurs et d’épices.
C’est un lieu de vie, pétillant, innovant, qui se fâche, gronde mais donne le ton, que porte en lui le théâtre d’Hervé, d’Auber, d’Adam ou d’Offenbach.

La compagnie a la volonté de faire redécouvrir à un large public ce répertoire, subtil mélange de musique et de théâtre, véritable pièce du patrimoine culturel parisien et trait d’union entre la culture populaire et la musique savante. La troupe souhaite ainsi se produire dans des lieux culturels divers, des théâtres qui ont vu naître ces œuvres aux lieux d’habitude consacrés à la création contemporaine.
Désireuse de partager ce patrimoine avec les plus jeunes, elle mène des actions pédagogiques auprès des enfants du quartier Amiraux-Simplon (Paris XVIIIe).

La Compagnie des Frivolités Parisiennes est née de la passion de deux jeunes musiciens professionnels, Benjamin El Arbi et Mathieu Franot, pour le répertoire lyrique français romantique. Collègues d’orchestre depuis une dizaine d’années, chacun à l’origine de nombreux projets musicaux, ils décident en 2012 de fonder ensemble la compagnie des Frivolités Parisiennes.

Nos Partenaires

 

Enregistrer