“Paris Chéri(es)” passe en revue le Paris coquin au Théâtre Trévise du 3 au 14 janvier 2017

L’historien du théâtre musical Christophe Mirambeau s’associe à la Compagnie des Frivolités Parisiennes pour nous présenter un spectacle inédit qu’on a grand hâte de découvrir : une distribution talentueuse, un ensemble de 16 musiciens, avec la promesse de nous offrir tout ce que l’on a toujours voulu qu’on nous chante sur le sexe sans jamais oser le demander !

Voici le spectacle qui s’annonce comme la petite pépite éphémère qu’on ne voudra pas rater en ce début d’année. Derrière un titre élégant et fort sage, Christophe Mirambeau (Yes!) s’apprête à nous dévoiler le Paris coquin mythique et éternel avec une fantaisie-revue comme on n’en a encore jamais vu.

Des garçons, des garçonnes, des femmes fatales ou ingénues, des gays et des lesbiennes : il y en aura pour tous les goûts !
S’appuyant sur son expertise du spectacle musical de la première moitié du XXème siècle, il a concocté un spectacle polisson et drôle. Construit autour d’une vingtaine de pépites musicales créées sous la IIIème République, Paris Chéri(es) entend mettre à l’honneur la liberté de ton et l’esprit coquin des chansons d’antan.

Un instantané d’autrefois

Mistinguett, Line Renaud, Jean Gabin, Suzy Delair, O’dett…  les artistes de cabaret emblématiques de l’époque seront repris dans cette revue modernisée, où seront interprétés les grands auteurs d’alors (Cole Porter, Maurice Yvain, Raoul Moretti, ou même… le Clown Popov !). Le metteur en scène s’est tout particulièrement attaché à exhumer des chansons rares et inattendues, qui l’ont séduit pour leur humour et leur friponnerie jamais vulgaire.

Suzy Delair, Mistinguett et O'dett, vedettes du début du XXème siècle

Suzy Delair, Mistinguett et O’dett, vedettes du début du XXème siècle.

Pour redonner vie à ces airs, il s’est entouré d’un quintette racé.

Alexis Mériaux sera le compère de revue qui entraînera le public dans ce tourbillon de tableaux. Il sera entouré de Charlène Duval, Léovanie Raud, Guillaume Beaujolais et Pascal Neyron.

Les 16 interprètes du Frivol’Ensemble les accompagneront sur de nouvelles orchestrations de Jean-Yves Aizic, Antoine Lefort, Matthieu Michard et Christophe Mirambeau, donnant à redécouvrir dans toute sa splendeur un répertoire dont les arrangements originaux ont été perdus. 

Dépêchez-vous de réserver : tout ce petit monde ne sera sur scène que pour une durée limitée !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer