Jean Yves AIZIC

Jean Yves AIZIC

Il écrit ses premières orchestrations à l’âge de douze ans pour des orchestres scolaires et participe ainsi à des concerts et spectacles donnés dans des lieux prestigieux telles que les Salles Pleyel ou Gaveau.

Amoureux du piano, et plus encore du deux-pianos, son goût pour l’arrangement, le pastiche, la transcription ne le quittera plus : il réinvente ainsi en 2002 la version à deux pianos de Yes ! de Maurice Yvain pour l’Opéra de Rennes, puis exécute la restauration complète de l’oeuvre pour la recréation au café de la danse en janvier 2016 (Frivolités Parisiennes).

Il écrit de même en 2004 l’ensemble des transcriptions à 4 mains du spectacle Un Messager a fait le printemps pour la Péniche Opéra. Membre des Octambules, ce sera une Fantaisie sur la Habanera de Carmen pour cette originale formation à huit mains sur un seul piano, créée au Festival d’Automne en Normandie en 2006.
En août 2010, c’est au tour de Pergolèse avec la Servante Maîtresse et La Peur des Coups (Jack Ledru) d’être adaptés à deux pianos pour l’Atelier Lyrique de Franche-Comté.

Son goût pour la création le pousse aussi à faire découvrir ou reconstituer les chefs-d’oeuvres d’un passé pas si lointain : il participe en 2004 à la création française du mythique musical de Blitzstein The Cradle will rock ou à celle d’On the Town de Bernstein (Châtelet 2008).

En 2007, à la Bibliothèque Nationale de France puis en 2011 à la Péniche opéra, un spectacle hommage à Sacha Guitry lui permet de faire découvrir des extraits inédits de revues, mélodies et chansons d’auteurs tels que Messager, Terrasse, Wiener ou Trénet.
On a pu entendre son adaptation française des Tréteaux de Maître Pierre de Falla au Forum de Blanc- Mesnil en mars 2010.

En avril 2011, il dirige l’ensemble Erik Satie dans une orchestration personnelle de Rikadla de Janacek, puis, durant l’été 2011 l’ensemble Tetraktys dans L’Isola Disabitata de Haydn et l’Orchestre de l’Opéra de Reims au Festival Berlioz dans les Orages Désirés de GÉRARD Condé.

Il a été directeur musical et orchestrateur de Mistinguett (et puis c’est tout!)
avec Charlène Duval.